LE DICAEGIST

small logo

Pourquoi réaliser un DICAEGIST... ?

par Michel BIZAC

 

Où il est question de l’entreprise…

Nous aimons l’entreprise.
Nous aimons faire sourire et provoquer un tout petit peu.
Nous aimons jouer avec les mots, les décaler, les tordre aussi pour leur redonner une nouvelle vie.
Nous aimons l’échange collectif de quelques personnes qui se renvoient la balle, mot après mot, pour mieux les faire rebondir.

Le projet de ce livre est né à la rencontre de tout cela mais aussi de ce que nous faisons ou ne faisons pas tous, jour après jour, pour que vive l’entreprise et s’épanouissent les hommes qui la composent.
C’est à ces derniers que nous le dédions parce que nous croyons qu’ils méritent mieux que le faible degré d’autonomie/initiative qui leur est octroyée.
Trop souvent, les systèmes de gestion « modernes » les cantonnent au mieux au rang d’une exécution agile, réservant l’orientation stratégique et la prise de décision à quelques espaces réservés : la direction, les états-majors, les actionnaires.
Combien de fois n’avons-nous pas entendu ce propos à l’égard de cadres, d’agents de maîtrise, d’équipes de production : « ils n’ont pas à s’occuper de stratégie fut-elle celle de leur horizon temporel (la journée ou la semaine), c’est l’affaire du management ».
Le dit management qui est lui-même engoncé dans la gestion des diverses procédures que lui impose une technostructure sans cesse plus exigeante et dévorante de son temps. Résultat les actes premiers de gestion ne se font pas ou se font mal parce que chacun à la base se voit cantonné dans un rôle réduit à des actes d’exécution technique.
A tous ceux là qui font que malgré tout l’entreprise avance, chapeau bas car vous êtes le cœur de la valeur ajoutée.
Aux autres nous avons envie de leur dire : sortez de vos bureaux, sortez de vos procédures, sortez de vos cockpits de management, prenez le temps d’écouter et de comprendre vos équipes et peut-être que de l’alternative naîtra, peut-être qu’un début de changement de regard s’opérera, peut-être que vous dirigerez mieux. C’est tout le bien que l’on vous souhaite.

Où il est question de mots sens dessus dessous…

Les mots, oui les mots on ne peut pas les évoquer sans penser à tous les magiciens de leurs usages : les philosophes et les poètes pour leurs inventions au scalpel comme pour leur explosion débridée, mais aussi vous et nous et les autres qui les faisons valser et rouler au gré de nos joutes verbales et parfois au grand dam des académiciens.
Oui les mots, le plaisir de les dire comme celui de les écouter, ils sont le bien immatériel dont on ne se lasse jamais.
Et puis parfois, sans trop savoir pourquoi, le même mot qui hier avait un sens le perd tout d’un coup. On se sent piégé par des diktats qui l’enferme dans un sens obligé et fermé. Le mot nous échappe, il devient la propriété de quelques-uns et pour nous qui tentons une ouverture, une alternative, la réponse tombe comme couperet : circulez, vous n’avez plus rien à dire, faites place aux experts du mot.

Vous trouvez que nous avons l’exagération facile ? Peut-être, mais avant de vous conforter dans cette idée, nous vous proposons de réaliser les petits tests suivants : essayez dans une petite assemblée de démontrer que le libéralisme est par essence anti capitaliste ou que la spiritualité n’est pas la religion. Ca y est, vous y êtes ?
Ressentez-vous cette impression diffuse qu’il nous faut en permanence libérer les mots des prisons dans lesquelles trop souvent nous voulons les enfermer ? Non ? Alors une grande solitude commence sous le sourire goguenard des nouveaux propriétaires très privés (mettez qui vous voulez, nous sommes sûrs que vous trouverez sans problèmes les acteurs du délit de chapardage et de confiscation).
Oui ? C’est le bonheur car au coin de la rue vous allez rencontrer quelques malheureux dépossédés tout aussi lucides que vous. Vous vous mettez à parler et comme par miracle le mot se mettra de nouveau à rouler, à tanguer, à vivre….

Où il est question d’une invitation au voyage...

Nous allons vous proposer mensuellement deux ou trois mots choisis parmi d’autres. Ainsi, mois après mois se constituera une liste de mots un peu comme un petit dictionnaire.
Lisez-les comme vous le souhaitez. Il n’y a pas de procédure particulière à suivre : faites confiance et à votre intuition et à votre rythme comme lors d’un voyage. Vous pouvez ne pas être en accord avec tel ou tel point de vue et vous pouvez en défendre un différent. Si c’est le cas, n’hésitez pas, mettez-vous à écrire le vôtre et envoyez le nous par mail, il trouvera sa place dans la liste constituée. Bonne découverte.

   
About Us | Site Map | Privacy Policy | Contact Us | ©2007 Aegist

small logo